- 10% AVEC LE CODE : CADEAU
Comment savoir si je fais une crise cardiaque ?

Comment savoir si je fais une crise cardiaque ?

de lecture

Une crise cardiaque est une urgence médicale grave. Il est essentiel de connaître les indicateurs car ils peuvent varier considérablement entre les hommes et les femmes. Découvrez une liste de symptômes de l'infarctus du myocarde (parfois inconnus).

Quels sont les signes d’une crise cardiaque ?

Le symptôme le plus fréquent est une gêne sévère et persistante au niveau du sein, accompagnée d'une sensation d'étau qui serre. La gêne peut s'étendre au bras ou provoquer des vertiges. Environ 70 % des patients ressentent cette douleur, qui peut irradier dans les épaules, les mains, le dos, voire la mâchoire (comme un mal de dents). Pour éviter les différents malaises, vous pouvez vous tourner vers les produits de CBD. Vous pouvez à tout moment voir le site pour trouver des produits de haute qualité.

L'accumulation de liquide dans les poumons est un phénomène relativement rare. Lorsqu'elle se produit, elle s'accompagne souvent de nausées ou de vomissements. Si un infarctus touche la partie inférieure du cœur, près de l'estomac, il peut ressembler à de simples problèmes digestifs. Avant tout, si vous avez des symptômes, prenez-les au sérieux. Pour déterminer si vous ne souffrez pas d'angine de poitrine, vous devez consulter un médecin. Celle-ci doit être traitée afin d'éviter une crise cardiaque.

Les signes sont-ils les mêmes chez les hommes et les femmes ?

L'infarctus peut être ressenti par une sensation de pesanteur ou de tiraillement au niveau du sternum chez les hommes, mais aussi par une grande fatigue, un essoufflement ou des sueurs froides.

Les douleurs thoraciques sont plus fréquentes chez les hommes, mais les femmes peuvent également en souffrir. La Fédération française de cardiologie note que la gêne thoracique "est beaucoup plus rare chez les femmes" Elles sont particulièrement vulnérables à l'essoufflement et aux palpitations pendant l'effort et, parfois, même au repos. Les nausées, les vomissements, les sueurs, les maux de ventre ou les douleurs au creux de l'estomac, ou encore une fatigue persistante et inhabituelle sont d'autres symptômes.

Existe-t-il des signes particuliers chez les femmes ?

Mal informées sur les symptômes, et parfois incapables de reconnaître leur malaise, les femmes mettent généralement 30 minutes de plus que les hommes avant d'appeler à l'aide. Elles signalent fréquemment plus de symptômes que les hommes, ce qui peut laisser le médecin perplexe. Tout retard dans le diagnostic peut être fatal.

En outre, les femmes sont plus susceptibles de mourir ou de subir une nouvelle crise cardiaque dans l'année qui suit une crise cardiaque que les hommes. Les femmes sont moins nombreuses à participer à la réadaptation cardiaque, pourtant essentielle à un bon rétablissement.

Quels sont les autres symptômes qui peuvent alerter ?

Un cinquième des infarctus ne présente pas de symptômes identifiables. L'infarctus peut frapper soudainement, produisant un "coup de tonnerre" Cependant, la gêne peut exister pendant plusieurs jours avant que la douleur thoracique typique ne revienne. Une gêne atypique au niveau de l'estomac ou du dos qui n'indique pas à l'individu qu'il s'agit d'une gêne thoracique est ce qui se produit après l'infarctus.

Les femmes courent un risque plus élevé car elles ont tendance à sous-estimer les signaux d'alarme, tandis que le diabète, l'hypertension, le stress, le tabagisme, la sédentarité et l'obésité se sont avérés les affecter plus tôt dans la vie.

Il est donc essentiel de reconnaître les symptômes atypiques :

  • Une fatigue
  • Une sensation d’essoufflement à l’effort
  • Une toux
  • Des vomissements et des nausées
  • Une insomnie
  • Une sensation de brûlure après avoir mangé
  • Des vertiges
  • Une anxiété inexplicable
  • Des picotements à la poitrine.

Que faire en cas de crise cardiaque ?

Un quart des personnes victimes d'une crise cardiaque meurent dans l'heure qui suit, avec un taux de mortalité à un an de 15 %. Ne perdez donc pas de temps si vous détectez quelque chose d'anormal. Si vous ressentez une forte douleur thoracique pendant plus de 15 minutes, si vous avez l'impression que votre poitrine est en feu ou si vous avez mal, appelez les services d'urgence en composant le 15 ou le 112.

Les trois premières heures sont cruciales. Pour avoir les meilleures chances de guérison, le flux sanguin doit être rétabli très rapidement dans un vaisseau obstrué. Si les traitements pour les crises cardiaques sont administrés rapidement, ils sont encore plus efficaces.

Si vous rencontrez une personne qui présente les premiers signes d'une crise cardiaque, essayez de la calmer autant que possible et de maintenir son cœur au repos. Faites asseoir la personne ; elle respirera plus facilement dans cette position. Si elle est inconsciente mais qu'elle respire, allongez-la sur le côté sur le sol et inclinez sa tête en arrière. Si elle ne respire pas, essayez la réanimation cardio-pulmonaire.

Recevez nos articles dans votre boite email.